DOSSIER N°4 : Les principaux acteurs de l’école

DOSSIER N°4 : Les principaux acteurs de l’école

Pour beaucoup de parents, l’école est un milieu « étranger », une terra incognita mystérieuse, inquiétante, voire hostile. La succession de réformes scolaires, ces dernières années, n’a fait qu’ajouter à la complexité d’une organisation dont les parents sont la plupart du temps exclus.

De plus, nous ressentons souvent le jugement de l’enseignant sur notre enfant comme un jugement sur nous-mêmes qui peut induire un comportement d’évitement de notre part voire une certaine agressivité « défensive »…

Il est probable qu’une meilleure connaissance des fonctions et des responsabilités de chacun des acteurs de l’école rendrait aux parents l’aisance et la confiance qui peut leur manquer quand ils franchissent la porte d’un établissement scolaire.
A l’école, les interlocuteurs des parents sont souvent le Directeur de l’établissement et les professeurs. Or, le personnel scolaire ne se limite pas à ces deux fonctions et d’autres métiers s’exercent au sein de l’école : IEN, ATSEM, RASED, CPE… Ces professionnels sont des acteurs importants parfois méconnus des parents.

A l’école primaire

Les enseignants

Depuis 1990, le terme de « professeur des écoles » a progressivement remplacé, celui d’instituteur. Les professeurs des écoles peuvent être formés à l’ESPE (Ecole Supérieure du Professorat de l’Education – ancien IUFM) et sont recrutés par concours (qu’ils peuvent passer s’ils peuvent justifier a minima d’une inscription en Master ou s’ils sont mère ou père d’au moins trois enfants ou sportif de haut niveau.)

Ils sont ensuite en charge d’une classe et assurent un service de 27 heures par semaine. Leur salaire varie entre 2000 en tant que stagiaire débutant et 3218 euros brut mensuel en fin de carrière (données MEN 2012).

Le Directeur / Directrice

Le directeur d’une école primaire est un professeur des écoles nommé à cette fonction par l’inspecteur d’académie (ou la Direction diocésaine dans l’enseignement catholique). Le directeur peut, selon la taille de l’école, être partiellement ou totalement déchargé de son rôle d’enseignant.

Les responsabilités d’un directeur d’école sont administratives, pédagogiques et relationnelles. Le directeur veille au respect de la réglementation, procède à l’admission des élèves, organise le travail des enseignants et des personnels communaux. Il assure aussi l’information et la coordination des enseignants. Il organise le dialogue avec les familles ainsi que l’élection des délégués des parents d’élèves.
Depuis la réforme sur la Refondation de l’école (2013) ils bénéficient de plus d’heures de déchargement d’enseignement et d’une augmentation de leur prime en fonction du nombre de classes

Les Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles (Atsem)

Les Atsem assistent les enseignants des classes de maternelles pour l’hygiène des enfants et l’organisation des activités. Les ATSEM recrutés par concours et généralement détenteur d’un CAP Petite enfance, sont rémunérés par la commune et ils sont sous la double autorité du Maire et du Directeur de l’école.

Les réseaux d’Aide Spécialisée aux Elèves en Difficulté (RASED)

Certains enfants manifestent à l’école les signes de leur difficulté, soit dans leur manière d’être et leurs relations, soit dans leurs apprentissages. Ceci se traduit le plus souvent par des problèmes de comportement ou des difficultés scolaires. L’enseignant peut alors solliciter une aide aux RASED. Les Réseaux d’aides spécialisés aux élèves en difficulté ont été créés en 1990 pour venir en aide aux élèves en difficulté sur le temps scolaire, et en étroite collaboration avec les parents, les enseignants et les partenaires extérieurs.
Les intervenants des RASED sont des psychologues scolaires ou des professeurs des écoles spécialisés à dominante pédagogique ou rééducative. Ces personnels interviennent dans les écoles primaires publiques et privées.

Au collège et au lycée…

Le chef d’établissement

On l’appelle aussi « principal » au collège et « proviseur » au lycée.
Le chef d’établissement a une position centrale dans le collège ou le lycée qu’il dirige. C’est sur lui que reposent la bonne marche de l’établissement, l’atmosphère de travail, l’entente et la collaboration entre les enseignants, les relations avec les parents et avec les autorités administratives.
le chef d’établissement a la responsabilité éducative, pédagogique, administrative et matérielle de son établissement .
Au plan éducatif et pédagogique, il est responsable :
– de l’organisation des enseignements (objectifs, contenus, programmes
et méthodes d’enseignement)
– du contrôle des connaissances des élèves et de leur orientation. Il est
donc un interlocuteur important pour les parents.
– l’organisation du temps scolaire et le calendrier scolaire, dans le
respect de la durée annuelle du temps scolaire.

Concernant les relations avec les familles, il doit :
– veiller à ce que l’école puisse entretenir avec les deux parents exerçant conjointement leur autorité parentale, quelle que soit leur situation, les relations nécessaires au suivi de la scolarité de leurs enfants
– prendre toute mesure afin que les parents puissent avoir connaissance des résultats scolaires de leur enfant
– réunir les parents des élèves nouvellement inscrits en début d’année scolaire, au plus tard avant la fin de la troisième semaine suivant la rentrée
– prendre toutes les mesures nécessaires pour offrir aux associations de parents d’élèves la possibilité de réunions dans l’enceinte scolaire et d’organisation de services en faveur des parents d’élèves ou des élèves, – rencontrer les parents lorsque la fréquentation de leur enfant est irrégulière,
– et le cas échéant, signaler à l’Inspection Académique les absences non justifiées de plus de quatre demi-journées.

Les enseignants

Les enseignants sont spécialistes d’une discipline et d’un type d’enseignement (général ou professionnel)
Ils sont recrutés sur concours en passant le Cafep : Certificat d’aptitude aux fonctions de maître dans les classes du second degré sous contrat)

Certains professeurs sont spécialisés dans l’enseignement professionnel : ce sont de professeurs de lycées professionnels et les professeurs techniques chefs de travaux (CAPLP).
Les enseignants du privé n’ont pas le statut de fonctionnaire, même s’ils sont rémunérés par l’Etat. Ils n’ont pas le droit d’enseigner dans les écoles publiques, pas le droit de postuler au concours d’inspecteur (concours réservé aux fonctionnaires).

Chaque enseignant doit veiller à ce qu’une réponse soit donnée aux demandes d’information et d’entrevues présentées par les parents et les informer régulièrement des résultats, du comportement scolaire ou de toute difficulté rencontrée par l’élève, notamment par l’intermédiaire du livret scolaire. Celui-ci pourra être remis en mains propres dans le cadre de rencontres individuelles ou collectives.

A lire sur le Blog, Quelques conseils avant de rencontrer un professeur !

Le Professeur Principal


Chaque classe de collège et de lycée a son professeur principal. Celui-ci est désigné par le chef d’établissement parmi l’ensemble des professeurs intervenant dans la classe.
Le rôle du professeur principal est d’être l’interlocuteur privilégié des élèves, de leurs parents et des autres professionnels de l’école (enseignants, psychologues, conseillers d’orientation) pour toutes les questions d’ordre scolaire ou extrascolaires concernant les élèves de cette classe.
Le professeur principal est à l’écoute directe des élèves qui ne doivent pas hésiter à lui exposer leurs soucis scolaires ou personnels. Il rencontre les parents, à leur demande où à la sienne. Il réunit l’ensemble des professeurs de la classe lorsque cela lui paraît nécessaire. Il anime chaque conseil de classe et aide les élèves délégués de classe à les préparer. Au carrefour de tous les intervenants et de toutes les informations, le professeur principal joue un rôle essentiel dans l’orientation des élèves de sa classe.
Le professeur principal a une responsabilité particulière dans le suivi, l’information et la préparation de l’orientation des élèves. Il concourt au développement du dialogue entre les enseignants, le conseiller d’orientation psychologue, les élèves et leurs parents.

Les conseillers principaux d’éducation (CPE)

Le CPE veille à l’organisation et au bon déroulement de la vie collective hors du temps de classe.
Il gère les absences des élèves, surveille les entrées et sorties, fait respecter le règlement intérieur et les consignes de sécurité. C’est à lui que les élèves s’adressent en cas de problème (absence, retard, exclusion, malaise, vol, bagarre, changement de section…).
Le CPE travaille de concert avec les enseignants, le chef d’établissement, pour offrir aux élèves les meilleures conditions de réussite. Véritable médiateur entre les élèves, leur famille et l’administration, il privilégie le dialogue afin d’améliorer la vie au sein de l’établissement. Ils sont également recrutés sur concours.

Les représentants des parents d’élèves

Les représentants de parents d’élèves facilitent les relations
entre les parents d’élèves, la Direction et le personnel enseignant.
VOIR : DOSSIER N°1 – Etre parent d’élève.

Les médiateurs de l’éducation nationale

La fonction de médiateur de l’éducation nationale a été instaurée par loi d’autonomie des universités (loi no 2007-1199) du 10 août 1997.
Les médiateurs recherchent des solutions aux litiges concernant le fonctionnement du service public de l’éducation nationale, de la maternelle à l’enseignement supérieur. Ils exercent leur compétence aussi bien auprès des usagers (les élèves ou leurs parents) que des personnels (enseignant et non-enseignant).

Il existe un médiateur national et des médiateurs académiques.
Le médiateur national est compétent pour les réclamations relatives au fonctionnement d’un établissement à compétence nationale (Onisep, CNDP, etc…) ou au fonctionnement des ministères de l’Education nationale et de l’enseignement supérieur
Les médiateurs académiques sont compétents pour les réclamations relatives à un établissement au sein de leur académie (écoles, collèges, lycées, universités…) ou à un service (direction des services départementaux de l’éducation nationale, rectorat, Crous, Cned, etc.) relevant d’une académie
Tous les usagers (élèves et parents d’élèves) et tous les agents de
l’administration de l’éducation nationale ou de l’enseignement supérieur
peuvent saisir le médiateur de l’éducation nationale. La seule condition
est d’avoir adressé une réclamation au service ou à l’établissement en
cause et de ne pas avoir obtenu de réponse satisfaisante.

9329 dossiers traités en 2011 par le Médiateur. 69% des « réclamations » proviennent des usagers (parents, élèves, étudiants) et 72% sont relatifs à l’enseignement scolaire.
Ces chiffres nous montrent que le « malentendu » est toujours présent et qu’au regard de la progression spectaculaire des dossiers traités par le Médiateur (près de100% en 10 ans) cette situation ne s’améliore pas.

Adresses postale et électronique
Le Médiateur – Ministère de l’éducation nationale
Carré Suffren
110 rue de Grenelle
75357 Paris cedex 07
mediateur@

Close Comments

Posez-vos questions et discutez avec d'autres parents

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>